FEDERATION FRANCOPHONE BELGE DE NATATION asbl

Lettre ouverte pour la réouverture des piscines

Offrez aux nageurs les opportunités qu'ils méritent

 

Le conseil de sécurité du mercredi 3 juin a apporté́ de bonnes nouvelles pour le secteur du sport, de nombreux sports ont obtenu des réponses claires qui ouvrent des perspectives à court-terme.

Seule exception: la natation, aussi bien la natation de compétition que récréative.  La natation est un sport aux multiples facettes où toutes sortes d'activités se pratiquent dans un environnement où sécurité et hygiène sont indissociables. L’ensemble des activités dans une piscine ne facilite pas une réouverture globale mais ce n’est certainement pas impossible.

Le monde de la natation belge constitué de plusieurs fédérations comptant des milliers de membres, ainsi que les plus grands exploitants de piscines privées et publiques veulent contribuer à̀ cette clarté et proposer un démarrage progressif. Aujourd'hui, il n'y a pas d'argument objectif pour ne pas autoriser la reprise de la natation dans des conditions réglementées.

En effet, il est possible de nager en toute sécurité et sans danger pour la santé, comme en témoignent les exemples étrangers et plusieurs études et articles scientifiques.

La gestion de toutes les piscines pourrait s'articuler autour des mesures sanitaires recommandées actuellement avec un accès organisé et limité, une circulation claire avec des itinéraires indiqués, une indication de la distance de sécurité et plusieurs postes pour la désinfection régulière des mains.
Par rapport à̀ de nombreuses autres installations les piscines présentent  des avantages supplémentaires rendant possible un environnement sportif sûr. Par exemple le chlore présent dans l'eau est un puissant désinfectant, ennemi des virus. Par conséquent, les nageurs sont entièrement désinfectés. Une ventilation performante permet également un recyclage de l’air en continu, les normes hygiéniques déjà en vigueur avant le Coronavirus sont complétées par un contrôle sanitaire régulier.

Toutes les instances aussi bien les fédérations que les gestionnaires des piscines pourront travailler ensemble sur le protocole de réouverture optimisant toutes les règles sanitaires afin d’accueillir les visiteurs dans la pratique de leur sport préféré.

Pour une approche constructive, nous souhaitons rouvrir les piscines en 2 phases de manière sûre, progressive et contrôlée, à partir d'un cadre d'accords avec les fédérations en vue d'une ouverture générale le 1er juillet.

La proposition élaborée comprend une première étape, le lundi 15 juin, au cours de laquelle les piscines appliqueront un protocole strict (en annexe), soit sur rendez-vous soit en groupe restreint, conformément aux directives généralement applicables et sans utiliser de vestiaires ni de douches.

La proposition d'ouverture entre le 15 et le 30 juin :

  • Utilisation contrôlée
    • Limitée dans le temps (1h)
    • Limitée en groupe (20 personnes conformément aux autres sports)
  • Supervision de la sécurité
  • Pas d'utilisation de vestiaires ni de douches
  • Itinéraire clair
  • Respect de toutes les directives générales
  • Un environnement sûr et sain grâce aux aménagements spécialisés

 

Les clubs affiliés aux fédérations reconnues en coopération avec les gestionnaires des piscines pourront ainsi tester le bon fonctionnement en vue d’une réouverture plus générale dans une deuxième phase le 1er juillet avec les adaptions si nécessaire.

Donnez au secteur de la natation la confiance et la possibilité d'agir sur la base de directives claires et donnez aux nombreux nageurs une perspective positive, afin qu'ils puissent à nouveau profiter de leur entraînement, de leur détente et de leur activité sportive favorite.

En restant à votre disposition pour toute information supplémentaire

 

Au nom de la natation dans son ensemble.